Évolution de la santé et du bien-être numériques : Adopter un parcours de paiement numérique sans faille – Partie 2

L’avenir des paiements numériques pour la santé

Les contraintes liées à la crise de la pandémie ont créé des opportunités sans précédent pour les fournisseurs de paiements et de plateformes. Les trois tendances suivantes façonnent lentement l’écosystème des paiements numériques dans le domaine de la santé :

  • La télésanté et les téléconsultations ne sont pas seulement une mode pandémique

La recrudescence des téléconsultations en 2020 et 2021 est un effet secondaire de la pandémie, les patients cherchant des alternatives tout en s’éloignant de la société.  En France, 73 % de la population sera favorable aux téléconsultations en 2020. Ce comportement se retrouve en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni, où la plateforme de téléconsultation Top doctors a vu la demande multipliée par 30. Alors que la demande prolifère, les plateformes de télésanté continuent de chercher des opportunités pour améliorer leur offre de services, avec l’ambition de proposer un traitement des paiements sans friction et une expérience numérique pratique.  Une institution bancaire, le groupe Crédit Mutuel Arkéa en France, s’est positionnée sur la télémédecine, en intégrant la téléconsultation dans le pack d’assistance attaché à ses cartes bancaires premium.

  • La poursuite de la consumérisation des paiements de soins de santé

Le nombre croissant de plateformes de soins de santé offre des alternatives aux patients, répondant notamment à leur demande de transparence des paiements.  Aux États-Unis, une enquête récente a révélé que 50 % des consommateurs quitteraient leur médecin actuel pour trouver une meilleure expérience numérique pour les patients.   Près de 80 % des consommateurs accordent une grande importance à leur canal de paiement dans leur expérience de paiement médical.  La commodité qu’offrent les applications incite les fournisseurs de services de santé en ligne à devenir plus innovants. La santé numérique ressemble aux modèles d’autres industries qui ont été perturbées par la transformation numérique :

  • Les modèles d’agrégation bancaire se sont transposés dans les applications de santé, comme MySofie (France), qui agrège les comptes des assurances maladie privées et publiques.
  • Les modèles SaaS sont transposés en HaaS (healthcare as a service) avec différents modèles d’abonnement tels que les modèles forfaitaires de Thrivia (Royaume-Uni) ou la tarification par paliers de Humanoo (Allemagne).
  • L’influence des places de marché en ligne s’est étendue au secteur de la santé et du bien-être, améliorant considérablement l’accessibilité des pharmacies, des rendez-vous médicaux et des praticiens du bien-être.

  • Vers des paiements et des recouvrements sans faille pour les praticiens

Avec les patients, les médecins jouent un rôle clé dans la transformation numérique des soins de santé. Leur acceptation de la télémédecine et leur volonté d’utiliser les plateformes numériques de santé sont essentielles pour progresser. Le recouvrement des paiements et sa fréquence sont les préoccupations des médecins quant à l’utilisation des plateformes numériques. Les fournisseurs de plateformes de santé en ligne peuvent répondre à leur appréhension grâce à des solutions de paiement innovantes, permettant d’améliorer et d’accélérer les recouvrements. En France, la carte de paiement est le moyen de paiement le plus populaire au sein des applications de santé, qui sont souvent également connectées au système de santé public et privé.   Les prestataires de soins de santé ne doivent toutefois pas négliger les tendances croissantes en matière de paiement numérique. 

 

Un rapport de 2021 Healthcare Payments Insights réalisé par US Bank a montré que 31 % des consommateurs de soins de santé souhaitent que leur prestataire médical prenne en charge Zelle, Venmo, Paypal ou les portefeuilles numériques.   Au-delà de la perception, une étude récente a montré que 32% des personnes paieront leurs factures médicales dans les 5 minutes après avoir reçu un texte à ce sujet.    En France, Lydia a développé une offre, LydiaPro permettant aux professionnels de santé d’être facilement payés à distance avec un SMS automatisé envoyé au patient lui permettant de payer via un lien de paiement sécurisé.

Les paiements numériques ne sont qu’un élément parmi d’autres.  Les consommateurs comme les professionnels de la santé ont besoin d’une expérience intégrée et transparente sur une seule plateforme. Dans le droit fil de cette tendance, la société de paiements numériques Square a créé un marché d’applications pour la télésanté, permettant aux praticiens de disposer d’une solution de bout en bout, des tâches administratives à la facturation et au recouvrement, en passant par la programmation et la réservation.   

Le rôle puissant des paiements dans la transformation numérique de la santé et du bien-être

Les innovateurs de plates-formes de santé sont confrontés à une situation difficile, les patients devenant des « acheteurs » plus avisés et les médecins cherchant à rationaliser la facturation et le recouvrement.  Les attentes fondamentales des utilisateurs en matière d’applications comprennent la commodité, la transparence et une expérience sans faille.  Pour répondre à ces besoins, les innovateurs collaborent et s’associent avec différents fournisseurs du secteur.  Parmi eux, les acteurs du paiement jouent un rôle important dans la transformation numérique de la santé et du bien-être.  L’influence des paiements a été évidente lors de l’essor de la téléconsultation, à mesure que l’écosystème de la télémédecine prenait pied.  Par exemple, Stripe, le fournisseur de PSP de Doctolib, a pris en charge plus d’un million de consultations vidéo pour le seul mois de mars 2020 (contre 150K en tout en 2019).    Outre la nécessité induite par la pandémie, l’accélération de l’encaissement des paiements a permis aux médecins d’accepter davantage les coûts supplémentaires liés à l’utilisation des plateformes numériques.  Comme le paiement prouve son influence dans la transformation numérique, la solution de paiement numérique continuera à se développer et à innover. D’autres secteurs mûrs pour la transformation numérique pourraient s’inspirer du succès de l’e-santé en intégrant les paiements dans leurs services.

Share This