ClearScore calculates your credit score for free

ClearScore est une fintech britannique proposant un concept novateur de calcul du « credit score » des particuliers. Ce score est une mesure utilisée par les entreprises et banques américaines et anglaises, qui leur permet de calculer la solvabilité d’un emprunteur. Bien que plus discret en Europe, le « credit score » reste une donnée prise en compte par les établissements de crédits.

Picture of ClearScore

ClearScore : Calcul et utilisation du Credit Score

Les solutions de ClearScore sont donc étroitement liées à ce fameux « credit score » dont nous parlerons beaucoup dans cet article. L’une d’entre elle est tout simplement l’outil de calcul de ce score, utilisable gratuitement par n’importe qui. Sur une échelle comprise entre 0 et 1000 en fonction des sociétés, cet outil donnera une notation qui reflétera la solvabilité de l’utilisateur.

Plusieurs éléments sont pris en compte pour effectuer ce calcul, rendu possible par l’Open Banking et l’ouverture des données financières à des fintech comme Clearscore :

  • L’historique de crédit de l’emprunteur, autrement dit la manière dont il a remboursé ses crédits passés. Le score augmente à chaque fois qu’il prouve sa capacité à rembourser ses emprunts.
  • Le nombre de demande et recherches faites par l’emprunteur pour l’obtention d’un prêt.
  • La régularité des paiements récurrents de l’emprunteur comme ses différentes factures, son loyer et tout autre type de remboursement.
  • La manière dont l’emprunteur gère sa réserve de crédit attachée aux cartes bancaires. Limiter l’utilisation de cette réserve améliore la notation du « credit score ».
Dashboard ClearScore

D’autres éléments plus secondaires sont pris en compte dans le calcul du score, mais la logique à retenir ici est la capacité qu’a l’emprunteur à respecter ses échéances en termes de crédits. Le crédit score est une donnée qui est regardée de près par les banques et entreprises aux Etats-Unis et au UK, au point que chaque résidant possédant un numéro de sécurité sociale se voit attribuer un credit score.

ClearScore va ensuite proposer une panoplie d’outils qui permettra à l’utilisateur de voir ce à quoi il peut aspirer avec son credit score. Cela concerne deux des services financiers les plus connus : les cartes de crédits et les prêts.

Après avoir afficher votre credit score, ClearScore va donc vous proposer des offres de cartes de crédits adaptées à ce score. La fintech divise le type de cartes en plusieurs catégories : des « Credit Builder Cards » adaptée à des scores bas, des « Reward Cards » proposant des services de cashback ou encore des « 0% Purchase Card » dédiées aux gros achats.

Du côté des crédits, le principe est le même : après votre credit score calculé, ClearScore vous proposera des offres de prêts adaptés : prêts personnels, sécurisés, garants… Tous les scores sont couverts et des offres existent même pour les credit score bas. ClearScore guide également ses utilisateurs sur les différentes manières d’améliorer leurs notations pour in fine bénéficier de meilleures offres. Les utilisateurs devront autoriser le partage de leur données bancaires pour recevoir les offres citées ci-dessus.

ClearScore exemple

Un rachat évité suivi de belles levées

Dans le marché du « credit scoring », les acteurs sont encore assez peu nombreux. Il est dominé par trois agences de notation : Transunion, Equifax et Experian. ClearScore se porte bien aussi, même si la fintech britannique a failli être rachetée en 2018 par Experian après une proposition de 275 millions de livres.

Par soucis de compétition et d’équité de la concurrence dans le domaine, les autorités britanniques ont décidé de ne pas autoriser le rachat. Continuant donc sa route de son côté, ClearScore va continuer sa croissance et effectuer une levée massive de 200 millions de dollars au milieu de l’année 2021 auprès de Invus Opportunities.

Cette levée a à l’époque permis à ClearScore d’être évaluer à 700 millions de dollars, rapprochant la fintech du fameux statut de « licorne ». Peu après cette levée, ClearScore va s’associer à LOQBOX pour monter un projet d’inclusion financière. L’accès aux services financiers n’est pas possible pour tous, et les deux entreprises ont pour but de proposer des outils qui permettront aux utilisateurs de mieux comprendre la manière de gérer et construire une épargne de manière saine.

L’idée de ClearScore dépend directement de l’Open Banking, qui a permis l’apparition de solutions comme celle de la fintech britannique. Le fait qu’un particulier puisse aussi rapidement et gratuitement accéder à des services financiers avancés comme ceux de ClearScore était quelque chose d’inimaginable il n’y a pas si longtemps que ça. Avec ses 14 millions d’utilisateurs dans le monde, ClearScore est bien parti pour continuer sa mission d’inclusion et d’éducation financière.

Share This