Thématiques clés

Market disruptions

Moteurs du changement

Les moteurs du changement qui accélèrent le rythme des perturbations peuvent être variés, notamment dans un environnement particulièrement sensible aux coûts.

Les clients attendent des paiements plus rapides, sans friction, plus sûrs et plus transparents. Les progrès technologiques accélèrent l’innovation et remettent en question le marché des paiements. Le paysage concurrentiel est dynamique, plus agile et libéré des systèmes existants. La pression réglementaire augmente visant à protéger les données et les droits des clients, mais aussi une concurrence accrue.

Les initiatives ci-dessous ont créé un tournant stratégique pour les paiements, et sont parmi les plus importantes et les plus transformationnelles de l’écosystème des paiements.

Open Payment : l’ère des nouveaux services de mobilité

L’utilisation désormais massive du sans contact permet d’affirmer l’intérêt de l’Open Payment, à savoir l’utilisation des supports bancaires sans contact afin d’accéder à des services de mobilité et de les payer. L’Open Payment apporte une meilleure expérience utilisateur du fait de l’absence du besoin de se rendre à un guichet ou à une borne pour acheter un titre de transport. L’Open Payment est un sous-ensemble d’un concept plus global, nommé « Account-Based Ticketing », selon lequel les droits d’accès aux services ne sont plus logés sur un support physique privatif (billet, carte d’abonné), mais dans un système centralisé, gérant le support bancaire comme un identifiant d’accès. Les multiples initiatives notamment en Europe (Londres, Dijon, Lyon, …) rencontrent un franc succès auprès des utilisateurs et deviennent un élément essentiel de la dynamique d’innovation au sein des collectivités territoriales.

Open Banking : l'innovation au service du paiement

Entrée en vigueur à l’échelle européenne en 2018, la deuxième directive sur les services de paiement (DSP2) a ouvert la voie à l’open banking. Cette réglementation exige des banques qu’elles rendent les données bancaires de leurs clients entièrement disponibles à des tiers, via des interfaces de programmation d’applications (API).  Le défi immédiat pour les banques a été de savoir comment adapter leurs systèmes d’information à l’Open Banking. 

Grâce à l’accès à ces données, les tiers disposant de systèmes d’information plus souples peuvent innover autour de nouveaux services à valeur ajoutée tels que l’agrégation de comptes, la gestion des finances personnelles ou la gestion des documents. Sur le front des paiements, l’impact immédiat a porté sur l’initiation des paiements où un prestataire de services d’initiation des paiements (PISP) se positionne comme un intermédiaire et peut initier un paiement au nom du client.

L’impulsion donnée à l’Open Banking va cependant plus loin, car elle a catalysé de nouveaux partenariats entre les banques et les Fintechs, et même via un réseau de banques.  Sur le front des paiements, l’Open Banking favorise l’innovation et l’efficacité, mais non sans poser des problèmes de confidentialité des données, de sécurité et de création de partenariats fructueux.

Vous souhaitez en savoir plus ? Téléchargez notre livre blanc sur l’open banking

EPI : plan européen pour transformer l'infrastructure de paiement

Aujourd’hui, les pays de l’UE fonctionnent avec leurs propres systèmes de cartes nationaux, et dix pays européens ont des systèmes de cartes nationaux qui n’acceptent pas les cartes d’autres pays de l’UE.  Afin de remédier à cette fragmentation du marché européen des paiements de détail, en particulier des points de vente et des paiements en ligne, l’Initiative européenne sur les paiements (EPI) vise à créer un système de paiement européen unifié d’ici 2022. Le champ d’application de l’EPI comprend tous les types de transactions de détail telles que les paiements en magasin, en ligne, les retraits d’espèces, les portefeuilles et le Peer-to-Peer (P2P).

L’EPI permet non seulement les paiements transfrontaliers intra-européens, mais il vise également la compensation et le règlement en temps réel en s’appuyant sur le paiement instantané.

À ce jour, 16 grandes banques européennes de cinq pays sont à la tête de cette initiative et l’on s’attend à ce que d’autres prestataires de services de paiement s’y joignent.  Un paiement paneuropéen est une étape importante pour l’autonomie et la résilience de l’Europe, car il réduit la dépendance vis-à-vis des acteurs mondiaux non européens qui n’agissent pas nécessairement dans l’intérêt de l’UE. 

Les avantages s’étendent également à d’autres domaines : une meilleure expérience client, un meilleur rapport coût-efficacité et une sécurité accrue.

Hybridation des paiements : une réponse aux défis de la souveraineté européenne dans le domaine des paiements

En réflexion dans les entreprises bien avant l’EPI, l’hybridation des paiements traite la chaîne de valeur des paiements par carte et la chaîne de valeur des virements SEPA sous un seul service d’information (SI) au sein d’une organisation, en prenant le meilleur des deux moyens de paiement. 

L’optimisation des performances est le principal avantage du décloisonnement de ces processus de paiement.  De nombreuses entreprises ont fait les premiers pas vers l’hybridation des paiements sur le plan organisationnel, cependant, la convergence du SI est encore en transition pour nombre d’entre elles aujourd’hui. Avec le nouveau contexte de l’EPI, l’hybridation des paiements devient une priorité stratégique. 

En fait, l’EPI a accéléré le besoin d’évolution des organisations pour briser les silos de paiement.  Le succès d’un tel scénario dépendra de la capacité des acteurs à utiliser les bons ingrédients du paiement par carte, de l’émergence du SCT-IP et de nouveaux services comme le Request-To-Pay au travers d’un marketing des paiements efficace et pragmatique (support physique carte et wallet).

Galitt à vos côtés

Galitt vous aide à relever vos défis en matière de disruption du marché :

  • Offrir des avis d’experts du paiement digital pour vous aider à gérer les impacts fonctionnels, organisationnels et économiques.


  • Vous aider à définir une position européenne et une stratégie de promotion dans le cadre des initiatives de place (EPI).


  • Lancer des études ad hoc sur les paiements.


  • Vous aider à obtenir des agréments d’établissement de paiement.


  • Vous guider dans la réglementation et la conformité des paiements.


  • Vous soutenir dans la définition et la réalisation de votre projet afin de répondre au mieux à vos besoins commerciaux et techniques.

Vous avez des questions ? Contactez-nous !

François Gandon

Galitt – Consulting

+ 33 6 14 83 15 71